Ouverture exceptionnelle pour les scolaires

C'est fini !!!!!

 

Présentation de l'équipe qui a participé à cette exposition :

 

de gauche à droite au 1er rang :

- M. Prévot Guy, conseiller,

- M. Gaspard Didier, 2éme

  adjoint,

- MME Lorentz Corinne,

  conseiller, présidente du comité

  des fêtes d'Andernay

 

de gauche à droite au 2ème rang

- M. Mayeur Marc, maire d'Andernay

- MME Sergent Karine (entre les deux soldats), vice-présidente du comité des fêtes

  d'Andernay

- MME Zurbach Arlette, bénévole

- M. Zurbach Bernard,secrétaire adjoint du comité des fêtes d'Andernay

 

Absente

- MME Leroy Patricia, membre du comité des fêtes d'Andernay

 

      Et enfin, les remerciements ne seraient pas complets si l'on ne citait pas les personnes et partenaires qui ont apporté une aide précieuse.

      Nos remerciements vont avant tout aux prêteurs MM Cailac Francis, Cardario Gervais, Collignon Francis, Debrant Denis pour leurs collections, M. Gagneur Jean pour ses livres et documents, M. Beck Gérard et MME Petitprêtre Viviane pour leurs peintures sans oublier et pas des moindres M. Leroy Christian pour les panneaux et affiches et l'Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre pour leurs panneaux documentaires

     et pour terminer la COPARY et le Souvenir Français pour leur apport financier. 

 

     Pour conclure on espère que cette exposition a plu à tous les visiteurs, que l'on remercie au passage d'avoir eu l'obligeance de se déplacer, que l'on a pu transmettre aux plus jeunes l'envie d'en savoir plus, de leur avoir inculquer à notre manière ce devoir de mémoire qui doit encore et encore continuer, sans oublier tous ces pauvres soldats qui sont morts pour notre liberté.

Les deux dernières classes pour clore et refermer cette page d'histoire sur le centenaire de la bataille de Verdun.

Pour cette dernière, l'exposition a accueilli deux écoles primaires de Revigny-sur-Ornain. Nos jeunes écoliers ont montré autant de curiosité que leurs prédécesseurs

Certains batifolaient derrière les grilles soutenant les documents lisant çà et là une bribe de texte pendant que d'autres montraient un désir immodéré d'apprendre quelque chose. La protection individuelle a rencontré toujours autant d'adeptes, sans oublier les casques.

Bernard, comme à l'habitude, a clôturé la visite par une complète explication du barda du poilu avec en prime l'installation de la baïonnette Rosalie sur le fusil. Cette petite séance d'instruction semblait ravir nos petits, les yeux rivés sur Bernard et son Lebel. Durant toutes ces explications dispensées par Bernard, aucun incident ou blessé n'a été déploré, peut-être à part ..... une dalle de plafond !!!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La dalle transpercée d'un coup de baïonnette


Écrire commentaire

Commentaires: 0